DE | FR | EN

Kandersteg - circuits de randonnée de découverte dans le village

Nous vous invitons à un voyage de découverte à Kandersteg. Découvrez les particularités au niveau du village sur la base de 3 parcours à thèmes. La brochure correspondante, parue fin 2013, est disponible au centre d'informations. De plus, le texte est également disponible en anglais. Des documents relatifs à des programmes pour enfants parallèles sont également proposés.

 

Informations

Les armoiries de Kandersteg montrent l'aigle de Frutigen et la "passerelle" (pont), qui conduit le long de la Kander. Une multitude de types de ponts différents se trouve dans le district communal. Les observer constitue déjà en soi une expérience.
La désignation de la rivière, appelée autrefois "candara", a une origine celtique et signifie "blanc" (en latin "candidus"). Le nom du lieu remonte à un ancien passage sur la Kander qui menait au col de la Gemmi et du Lötschen. Ces cols permettaient déjà aux Romains la traversée des Alpes depuis le Valais dans l'Oberland bernois. En 1252, le mot "col de la Gemmi" fait son apparition. La douane du Schwarenbach témoigne du commerce par la Gemmi.
La première mention du nom Kandersteg a lieu en 1374 en tant qu'hébergement sur la route du commerce des épices provenant d'Italie via le col du Lötschen. Sur le glacier du Lötschen, le dernier ours de la région a d'ailleurs été abattu en 1785.
En 1764, quelque 200 personnes habitaient dans la zone actuelle au sein de groupes d'habitations dispersées. Kandersteg a fait partie jusqu'en 1850 de la commune de Frutigen et a formé ensuite avec Kandergrund la commune de Kandergrund.
1904/05 est considérée comme la première saison d'hiver officielle. En 1909, Kandersteg devient un village autonome. Le territoire communal initial de Kandergrund de quelque 16'600 ha a été partagé. Environ 3'200 ha ont été attribués à Kandergrund et quelque 13'400 ha à Kandersteg.
L'exploitation ferroviaire a stimulé le tourisme de manière durable. De nombreux hôtels et restaurants actuels ont été créés au cours de la phase de construction du chemin de fer. Les premières ascensions significatives ont cependant eu lieu plus tôt: Blüemlisalphorn 1860, Doldenhorn 1862, Balmhorn 1864, Fründenhorn 1871.
Kandersteg est aujourd'hui réputé, grâce à son réseau de randonnée de 350 km, mais également en raison de ses excellentes pistes de ski. Il convient de souligner la diversité botanique avec de nombreuses plantes protégées sur de grandes parties de la commune. Ainsi, l'on y trouve plus de 30 variétés d'orchidées. Le fait que la région de Kandersteg fasse partie des paysages les plus impressionnants de Suisse confirme qu'une bonne partie du district communal soit intégré au patrimoine mondial de l'UNESCO "Alpes suisses Jungfrau-Aletsch".
L'entreprise Licht- und Wasserwerk AG Kandersteg fondée en 1903 alimente le lieu 24 heures sur 24 en énergie électrique et en eau, en tant qu'entreprise locale à proximité du client. Plus de 80% du besoin en courant et 100% du besoin en eau potable sont couverts par des ressources propres.